La maintenance applicative est indispensable

Une fois en ligne, un site doit évoluer car les technologies changent, parce que vos besoins évoluent également.

Les différents types de maintenance

Nous vous proposons plusieurs types de maintenance.

Maintenance évolutive

Votre site fonctionne bien mais vous souhaitez ajouter de nouvelles fonctionnalités pour attirer de nouveaux clients ou prospects ? Vous souhaitez refondre une partie de votre site car le coeur de votre cible a changé ? Prenez contact et nous évoquerons les possibilités pour faire évoluer votre site. Nous ferons évoluer votre site en discutant avec vous de l'impact de ces modifications sur son ergonomie.

Maintenance corrective

Il arrivera peut-être un jour où votre site ne fonctionnera plus selon le comportement prévu à l'orgine. Il existe de nombreuses causes liées à ce genre de problème. En effet, des modifications applicatives peuvent survenir sur votre hébergement (changement de version d'une librairie, mise à jour de la version de PHP...). Nous étudierons l'origine du problème pour vous apporter une réponse rapide et adaptée. Lorsqu'une rubrique d'un site ne fonctionne plus correctement, des internautes risquent de quitter votre site pour aller faire un tour chez vos concurrents. Il faut prendre en compte ces problèmes sérieusement afin d'éviter tout préjudice et avant que votre crédibilité soit affectée.

Maintenance applicative

C'est sans doute la maintenance la plus importante. Les technologies évoluent et des failles de sécurité peuvent survenir. Après tout, les logiciels sont développés par des hommes et ils ne sont pas infaïbles. Autant dire que lorsqu'une faille de sécurité est découverte, il faut procéder à la mise à jour de votre système de gestion de contenu car lorsqu'une nouvelle version est publiée, le reverse enginering permet de découvrir quelle(s) portions(s) de code à été mise à jour. Un site hacké, c'est un lourd préjudice avec à la clé parfois un vol de données personnelles.
De plus, il conviendra de changer immédiatement tous vos accès au back office, à la base de données, au serveur FTP... Autant l'éviter, non ?